• 1
  • 2
  • 3
  • 4

Poemas de Babilonia / Poèmes de Babylone

poemesdebabylone

 

Traduction espagnole par Gabriel Martin

Dans Poèmes de Babylone, on y retrouve plusieurs thèmes propres au poète et au dandy qu'il est. En fait, la passion amoureuse, la ville, la fête, le kitsch ne sont que poudre aux yeux pour nous présenter l'envers de la médaille.

Ici, le monde n'est pas nécessairement beau, il est parfois laid et le poète nous montre ce qui se cache au plus profond de cette laideur du monde. Ici, le poète est un critique virulent de la vie sans profondeur, de cette Amérique états-unienne de faux-semblants, d'espoirs et d'amours déçus. Ici, le dandy nous montre la solitude amoureuse, la tristesse et la difficulté de vivre.

 

Cette peine
Cet extrait
Cette façon d’être
                           qui remplit les oreilles
                                             les yeux
       la bouche qui
                               ouvre son cri
       la peau aussi
Cette peine d’amour
Qui s’écrit
Au soleil
Sur la feuille
Pleine de lumière
 
 
Esta pena
Este extracto
Esta manera de ser
                              que llena los oidos
                                             los ojos
          la boca que
                              comienza su grito
          también la piel
Esta pena de amor
Que se escribe
Al sol
En la hoja
Llena de luz

...

Le désert comme une overdose de folie
Les yeux ont beau ouvrir leurs barrages
La soie des narines ne résiste pas
La gorge n’est plus qu’une fournaise
Le cancer de l’heure
À midi dans les déserts c’est une pluie de suicidés

 
El desierto como una sobredosis de locura
Aunque ls ojos inicien sus murallas
La seda de la nariz no resiste
La garganta sólo es una hoguera
El cáncer por hora
A medioda en los desiertos hay una lluvia de suicidas
 

Jean-Paul Daoust, Poemas de Babilonia / Poèmes de Babylone, Trois-Rivières, Écrits des Forges et Guadalajara, Mantis editores, 2007, 92 p.

ISBN : 978-2-89645-004-6