• 1
  • 2
  • 3
  • 4

Cinéma gris

cinema_gris
Imaginez-vous dans un avion où chaque hublot est une vignette, un court texte qui vous amène dans l'imaginaire du monde tel que saisi intimement par un poète qui s'offre généreusement, mais sans ostentation.

Voilà un voyage organisé concrètement par la poésie. Un voyage qui parle de la solitude, donc aussi d'amour, et de ces mille et une petites choses qui meublent notre quotidien : le désir de vivre, de rejoindre l'autre, de se replier parfois. Chassé-croisé d'images en noir et blanc, dans un décor vécu de l'intérieur, ces textes de cinq vers sont ciselés à même ces mots qui servent de guide à cette quête poétique de l'univers.

Le poète a déjà écrit que « la poésie est le journal intime de la planète ». Il en fait ici la démonstration.

Jean-Paul Daoust, Cinéma Gris, Montréal : Triptyque, 2006, 68 p.
ISBN : 2-89031-555-X
Notes : poésie