• 1
  • 2
  • 3
  • 4

Biographie - Wikipedia

Jean-Paul Daoust (Valleyfield, le 30 janvier 1946) est un poète et essayiste québécois.

Auteur prolifique, Jean-Paul Daoust a publié une trentaine de recueils de poésie et deux romans depuis 1976. Il a collaboré à de nombreuses revues de poésie et a lui-même dirigé la revue Estuaire de 1993 à 2003. Chroniqueur de poésie pour Télé-Québec puis Radio-Canada jusqu'en 2002, il est membre de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois.

Dandy crépusculaire, à l'écriture baroque et vibrante mêlant volontiers français et anglais, son œuvre tour à tour crue et onirique s'articule autour de la mélancolie, de la modernité et de l'homosexualité masculine.

Trois poèmes majeurs jalonnent sa longue carrière. En 1990, il est lauréat du prix littéraire du Gouverneur général du Canada pour Les cendres bleues, œuvre intime qui traite avec force, et non sans acuité, d'abus sexuels commis sur un jeune enfant. L'Amérique, poème en cinémascope, publié en 1993, représente le versant plus contestataire et engagé de l'œuvre du poète. En 2009, il est récipiendaire du Grand Prix Quebecor du Festival International de la Poésie de Trois-Rivières pour Le Vitrail brisé, suite poétique centrée sur le combat entre le corps et la douleur qui l’assiège à la suite d’un accident.

Une partie de son oeuvre a été mise en scène en avril-mai 2009 au Théâtre d'Aujourdhui (Montréal) par André Perrier dans la pièce My Name is Jean-Paul et interprétée par le comédien Marcel Pomerlo accompagné de Marie-Josée Gauthier, Paul-Antoine Taillefer et Harry Standjofsky.

 

Prière New-Yorkaise

Mon Dieu j'ai besoin d'argent
De beaucoup d'argent
La santé je l'ai
Merci mon Dieu
Mon chum aussi
Oh mille mercis mon Dieu

Lire la suite

J'écris

J'écris
Pour des autoroutes tachées
De paillettes de sang

Lire la suite