• 1
  • 2
  • 3
  • 4

J'écris

J'écris sur youtube

J'écris
Pour des autoroutes tachées
De paillettes de sang
Sur la ligne blanche
Des palimpsestes de morts
Les fossés gorgés de squelettes

J'écris C'est ma façon de rester vivant
Perdu ou touriste dans les catacombes
De la page ivoire
J'écris pour les accidentés
En tort ou pas
Et ceux qui observent n'ont qu'à bien se tenir
Eux sont next dans l'ambulance

J'écris
Si je rafle des prix tant mieux

J'écris
Parce que maintenant tu n'es pas là
Et parce que je m'ennuie
J'écris
Pour dénoncer des niaiseries
J'écris parce que je suis un enfant de Jocaste
J'écris comme le corps dans un sauna
J'écris parce que tu es là plus beau que jamais et que
J'écris pour faire mon show ontologique
J'écris parce que Venise
La chatte blanche à la fourrure célèbre
Me regarde et me fait des yeux verts indescriptibles
mais méchants
J'écris
Parce que c'est ça ma vie
Parce que j'ai été surpris par La Vie
Parce que ça m'éloigne du téléphone
Et des conversations stupides
J'écris parce que j'aime le jazz et le rock'n'roll
J'écris parce que je ne regrette rien
Pis après la chanteuse
Ça prend ben un gars pour le dire
J'écris parce que je vais quand même mourir
J'écris et tant pis si ça vous dérange
J'écris parce que j'aime ça

J'écris pour guérir les blessures de l'enfance
J'écris pour guérir les blessures de l'âge
J'écris à m'en rendre plus malade
J'écris pour aller ausculter la folie
J'écris pour être avalé par le grand trou noir des mots
J'écris parce qu'ils sont d'une beauté terrible

À en rendre cardiaque le temps présent
Quand sur un fil tendu comme une ligne
L'écrivain n'a pas toujours la chance
de se créer un filet

J'écris
À temps plein
Non par choix mais par urgence
Comme un joueur invétéré
Comme un alcoolique
Un drogué accroché
À l'émotion
Au sens

J'écris
Comme si je vivais une histoire d'amour et de haine
Sans rien savoir de l'horizon
Histoire d'harnacher l'alphabet
Pour ceux et celles qui ne le peuvent pas
N'osent pas

J'écris
Enragé comme un ouragan
Furieux comme un volcan
Défoncé comme un opiomane
Voué à l'éphémère
À l'extase
À l'échec
Je persiste

J'écris avec mon sperme
Qui neige sur la page
Beurrée de désespoirs intimistes
Et planétaires
J'écris pour fesser dans le tas

Je n'écris pas pour faire joli
Je n'écris pas pour la galerie
Je n'écris pas pour plaire
Même si j'écris pour être aimé

J'écris
Et autant en emporte le poème
J'écris

J'écris pour ne pas tuer
Disait un autre poète

Qui s'est tué à le faire

 

Voici ma description de la poésie

Quand on dépasse les limites le poème arrive
Harnaché de plumes empoisonnées
Il surgit du désert comme le Nil
Ses mots sont une tribu retrouvée
Le poème nous saute à la gorge
Détruit nos miroirs futiles
Qu'on portait comme des oiseaux morts
En boa autour du cou
Le poème ne pardonne pas
J'écris
Rien
Il tue parce qu'il aime
Le poème est Caën et Abel
Maudit il tourne le dos à Dieu
Le coeur surpeuplé d'anges pourtant
Dans le paradis des mots perdus il hallucine
Le poème est un coup de poing dans la vitrine
D'un centre ville qui regorge de luxe inutile
Le poème est une soie dentaire entre les os
Le poème est le parfum qui envoûte le cerveau
Alors qu'il fracasse le coeur
Le poète mérite d'être maudit
Le poète sait toujours ce qu'il fait
Le pire l'attire
Et le vrai l'obtient

J'écris
Pour décrocher les étoiles
Pour faire trembler la terre
Pour faire éclater mon miroir
Où je rugis comme Narcisse

J'écris
Pour rendre un instant l'ombre lumineuse
J'écris parce que les mots m'écrivent

Jean-Paul Daoust

* Denis Vanier

 

Prière New-Yorkaise

Mon Dieu j'ai besoin d'argent
De beaucoup d'argent
La santé je l'ai
Merci mon Dieu
Mon chum aussi
Oh mille mercis mon Dieu

Lire la suite

J'écris

J'écris
Pour des autoroutes tachées
De paillettes de sang

Lire la suite